Réunion des dames

Rencontre des Dames :

Chaque 3ème samedi du mois, le 19 Novembre

Contacts : Nadège Mbonzemba et Antonella Todaro (0496/81.93.47)

Les dames se réunissent au 1er étage du temple à 10h pour un moment de convivialité et de louange et de prière.

Mesdames, Mesdemoiselles, venez nous rejoindre et vous réjouir avec nous !

Contacts : Nadège Mbonzemba et Antonella Todaro (0496/81.93.47)

La « Réunion des Dames » un moment édifiant :

Le cas de Marthe et Marie (Luc 10:38-42)

Nous avons d’abord débuté par un bon moment de louanges puis nous nous sommes intéressées à Luc 10:38-42.

Jésus est accueilli chez deux sœurs, Marthe et Marie. Marthe prépare le repas tandis que Marie s’assied aux pieds de Jésus pour écouter son enseignement. Marthe n’est pas d’accord et voudrait que Marie l’aide. Mais Jésus lui répond qu’elle s’inquiète et s’agite beaucoup et que Marie, en venant l’écouter, a choisi la bonne part.

Chacune des participantes a exprimé sa vision du texte.

Différentes questions ont été abordées telles que :

  • Sommes-nous encore capables d’écouter réellement aujourd’hui dans une société hyper- sonorisée où notre esprit est sollicité en permanence par toutes sortes de bruits ?
  • Arrivons-nous encore à nous concentrer sur ce que Dieu désire nous communiquer sans que nos pensées ne vagabondent de-ci de-là ?Ecouter aussi Jésus ne signifie pas nécessairement se mettre à genoux. Certaines arrivent par exemple à se connecter à Dieu pendant une activité telle que la conduite automobile. (Malheureusement, je n’en fais pas partie !). Dieu désire entrer dans l’intimité avec nous et c’est toujours bon de ne pas l’oublier.

    Mon compte-rendu aurait pu s’arrêter là mais je viens de retrouver un ancien livre de témoignages chrétiens. L’’un d’entre eux m’a émue et semble prolonger le thème de notre réunion.

  • Voici ce témoignage :Une jeune femme, Gisela, raconte sa descente inéluctable dans la toxicomanie et la délinquance. Violée à 15 ans, elle perd toute foi dans l’amour véritable.

    Après plusieurs années d’errance où elle se rend compte que le monde des drogues et de la nuit n’apporte rien, elle décide de commencer une cure de désintoxication. Mais tous les établissements sont complets. Et elle trouve enfin une place libre dans un centre chrétien ! Elle s’y sent bien mais n’apprécie pas le règlement qu’elle juge débile.

    Après quelques semaines, elle part dans un autre établissement chrétien où elle ne comprend pas comment les personnes présentes peuvent s’adresser à Dieu comme s’il était proche. Elle essaie de les imiter mais rien ne se passe et par souci d’honnêteté, elle décide après 3 mois de faire ses bagages.

    C’est à cette période que le centre donne un jour libre à ses résidents pour qu’ils puissent prier et étudier tranquillement la Bible. Ils sont invités à jeûner et à garder le silence.

Pour Gisela la journée risque d’être longue. Le texte biblique à méditer se trouve dans l’évangile de Jean, chapitre 12, versets 1 à 8.

Voyons … Tiens, c’est de nouveau un récit impliquant Jésus, Marthe et Marie. Jésus se trouve à table avec entre autres Lazare qu’il a ressuscité. Marthe leur sert le repas et Marie verse sur les pieds de Jésus un demi-litre d’un parfum très cher. Elle les essuie ensuite avec ses cheveux.

Gisela est d’accord avec Judas : comment est-ce possible de jeter tant d’argent par les fenêtres ? Elle ne comprend pas cette Marie et relit le texte complètement médusée. Puis, elle commence à se poser des questions sur les motivations de Marie.

Pourquoi n’a-t-elle pas aidé Marthe ?
Etait-elle aux pieds de Jésus par paresse ?

Non, car il lui aurait fait une remarque. Il la défend au contraire. Apparemment, elle avait compris quelque chose qui échappait encore aux autres. Elle a donné ce qu’elle avait de plus cher parce qu’elle avait compris Jésus et parce qu’elle l’aimait.

Gisela devient nerveuse : cet amour, cette abnégation, à quels moments les a t-elle elle-même manifestés dans sa vie ? Elle voit différentes scènes de sa vie défiler devant ses yeux et crie « coupable, je suis coupable ! ». Elle ne peut plus rejeter la faute sur les autres et doit se regarder en face.

Elle repense à Marie. Elle-même n’avait jamais ni recherché ni aimé Jésus. Et pourtant il avait donné sa vie par amour pour elle. Il avait renoncé à lui-même, s’était laissé torturer et tuer pour elle, pour ses péchés.

Comment ne pas faire confiance à un tel Dieu ? Elle implore son pardon et décide de lui donner, non du parfum, mais sa vie, même si elle est en ruines.

Instantanément, elle se sent en sécurité auprès de Dieu qui n’avait attendu que ce moment-là. Elle se sent comprise et sait qu’elle peut faire confiance à un Dieu qui n’abusera pas d’elle.

Elle sait que la véritable Vie remplie du véritable Amour commence pour elle. Tout ne sera pas rose par après. La haine pour l’agresseur de son adolescence continue de la ronger de l’intérieur mais un jour, par la grâce et la force De Dieu, elle pourra lui pardonner car elle-même a bénéficié du pardon divin.

Ce témoignage m’a touchée. N’importe quelle parole de Dieu peut nous rencontrer dans nos besoins et transformer notre vie.
Jean 8:31-32 :

Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples. Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libres. Amen !

Votre soeur en Christ, Sylvia Hengels

 2,874 total views,  4 views today