De l’Ascension à la Pentecôte

Que célébrons-nous lors des fêtes de l’Ascension et de la Pentecôte ?

Plus qu’un simple jour férié voire un pont, la fête chrétienne de l’Ascension célèbre l’élévation de Jésus Christ au ciel, quarante jours après sa résurrection marquée par Pâques. C’est aussi la pro- messe de la venue du Saint-Esprit et de la formation de l’Église, que nous célébrons à l’occasion de la fête de la Pente- côte.

Étymologie

Étymologiquement, « ascension » vient du substantif latin ascensio qui signifie « montée ». « Pentecôte » vient quant à lui du grec ancien pentêkostê (hêmera) qui signifie « cinquantième jour ».

Pentecôte juive (Chavouot)

Tout comme Pâques, la Pentecôte est originellement une fête juive, célébrée 50 jours après cette première fête ; celle-ci est nommée « Chavouot ». Originellement, dans le calendrier agricole, Chavouot est la célébration du début de la moisson. On offre alors à Dieu les prémices de ses récoltes. Peu à peu, cette célébration fut également associée au souvenir de la transmission des Ta- bles de la Loi à Moïse – 50 jours après la sortie d’Égypte, et devint une fête de l’Alliance – ancienne – entre le Seigneur et son peuple.

Relation entre Chavouot et la Pentecôte

Tout comme Chavouot, la Pente- côte marque symboliquement le début de la moisson. Jésus étant retourné au Ciel, la moisson des âmes par l’évangélisation a commencé. Ce jour, on se souvient également que Jésus, parole faite chair, est venu « accomplir la Loi » (Matthieu 5:17) reçue par Moïse, nous offrant une nouvelle alliance par son sang.

Pentecôte et Ascension dans la Bible

Dès le premier chapitre du livre des Actes des apôtres (v1-11), on trouve l’origine des deux fêtes : « Après sa mort, [Jésus] se présenta à eux vivant et leur donna des preuves nombreuses de sa résurrection. Il leur apparut pendant quarante jours et leur parla du règne de Dieu. Or, un jour qu’il prenait un repas avec eux, il leur recommanda de ne pas quitter Jérusalem, mais d’y attendre que son Père leur accorde le don qu’il leur avait promis. C’est le don que je vous ai annoncé, leur dit-il. Car Jean a baptisé dans l’eau, mais vous, c’est dans le Saint-Esprit que vous serez baptisés dans peu de jours. Comme ils étaient réunis autour de lui, ils lui demandèrent : Seigneur, est-ce à ce moment-là que tu ren- dras le royaume à Israël ? Il leur répondit : Il ne vous appartient pas de connaître les temps et les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais le Saint-Esprit descendra sur vous : vous recevrez sa puissance et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’au bout du monde. Après ces mots, ils le virent s’élever dans les airs et un nuage le cacha à leur vue. Ils gardaient encore les yeux fixés au ciel pendant qu’il s’éloignait, quand deux hommes vêtus de blanc se présentèrent devant eux et leur dirent : Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à regarder le ciel ? Ce Jésus qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, en redescendra un jour de la même manière que vous l’avez vu y monter. »

On retrouve également le récit de la montée de Jésus vers les cieux dans les Évangiles de Luc et de Marc.

Le nombre 40

Quarante jours après Pâques, la fête de la résurrection, Jésus retourne auprès du Père.

Le nombre 40 est récurrent dans la Bible : il décrit le nombre de jours durant laquelle la pluie est tombée lors du déluge de Noé, que Moïse passe sur le mont Sinaï avant de recevoir les tables de la loi, ou encore le nombre d’années que passe Israël dans le désert à la sortie de l’Égypte. Dans les Évangiles, la tentation du Christ dans le désert dure également quarante jours. Cette durée symbolise généralement un temps d’attente, d’épreuve ou de préparation.

Conclusion

« Ce Jésus qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, en redescendra un jour de la même manière que vous l’avez vu y monter. »

Alors que nous sommes dans les derniers temps de la moisson, Jésus s’apprête à revenir chercher les siens; serons-nous prêts ?

Lu pour vous sur « L’Observateur Chrétien » – Lire plus ici: https://chretien.news/

Remerciements à la Rédaction de « L’Observateur Chrétien » qui est composée de rédacteurs chrétiens bénévoles.

793 total views, 1 views today

Le mot du pasteur

LA PUISSANCE DE LA RESURRECTION

Chers frères et sœurs, c’est fascinant d’observer les 4 perles dans la première partie de Marc 16,1-8.

(1) MARC 16,1 LORSQUE LE SABBAT FUT PASSE, MARIE DE MAGDALA, MARIE, MERE DE JACQUES ET SALOME, ACHETERENT DES AROMATES, AFIN D’ALLER EMBAUMER JESUS.

(2) LE PREMIER JOUR DE LA SEMAINE (DIMANCHE), ELLES SE RENDIRENT AU SEPULCRE, DE GRAND MATIN, COMME LE SOLEIL VENAIT DE SE LEVER.

La 1ère paire de ces perles nous émerveille car elle met en lumière notre passage d’un régime de la loi que représente le sabbat à une ère nouvelle, celle de la grâce dont le premier jour de la semaine donne le ton. En fait, le sabbat devait être un jour d’accomplissement, de réalisation et d’épanouissement car c’est le jour où Dieu se repose après avoir achevé l’œuvre de la création. Or, les légalistes en font un jour de ‘’l’interdit’qui se traduit par l’asservissement, l’empêchement, l’obstruction de toute éclosion et de toute réussite.
À l’instar de ces 3 femmes, ceux qui sont déterminés de prendre soin du corps du Christ et qui persévèrent dans cette perspective de l’embaumer, c’est-à-dire de le parfumer, d’apporter une bonne odeur à l’œuvre du Christ, deviennent bénéficiaires de la puissance de la résurrection.

Gloire à Dieu, la résurrection du Christ

intervient le 1er jour de la semaine! Ce qui annonce une nouvelle création, celle qui n’a pas pour finalité la terre mais le ciel. C’est ainsi que l’Apôtre Paul écrit : 2 Corinthiens 5,17 Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.

(2) MARC 16,3 ELLES DISAIENT ENTRE ELLES: QUI NOUS ROULERA LA PIERRE LOIN DE L’ENTREE DU SEPULCRE ?

4 ET,LEVANT LES YEUX, ELLES APERÇURENT QUE LA PIERRE, QUI ETAIT TRES GRANDE, AVAIT ETE ROULEE.

La puissance de la résurrection transforme toute problématique en une suite d’évidences qui nous ébahissent. C’est lorsque nous portons nos yeux plus hauts que nos problèmes, là où Jésus est assis à la droite de Dieu, que la puissance de la résurrection ‘’déroule toute pierre roulée’’ sur la porte qui consacrait la mort de nos espérances.

(3) 5 ELLES ENTRERENT DANS LE SEPULCRE, VIRENT UN JEUNE HOMME ASSIS A DROITE VÊTU D’UNE ROBE BLANCHE, ET ELLES FURENT EPOUVANTEES.

(6) IL LEUR DIT: NE VOUS EPOUVANTEZ PAS; VOUS CHERCHEZ JESUS DE NAZARETH, QUI A ETE CRUCIFIE; IL EST RESSUSCITE, IL N’EST POINT ICI; VOICI LE LIEU OU ON L’AVAIT MIS.

La puissance de la résurrection apporte un mes- sage fascinant pour les cœurs troublés : Jésus de Nazareth, qui a été crucifié ‘’est ressuscité, il n’est point ici’’, dans la tombe !

La puissance de la résurrection rend possible cette promesse de Jésus ‘’Car là où deux ou trois sont ASSEMBLÉS en mon nom, je suis au milieu d’eux. (Matthieu 18,20).’’

(4) MARC 16,7 MAIS ALLEZ DIRE à SES DISCIPLES ET à PIERRE QU’IL VOUS PRéCèDE EN GALILéE: C’EST Là QUE VOUS LE VERREZ, COMME IL VOUS L’A DIT.

8 ELLES SORTIRENT DU SEPULCRE ET S’ENFUIRENT. LA PEUR ET LE TROUBLE LES AVAIENT SAISIES; ET ELLES NE DIRENT RIEN A PERSONNE, A CAUSE DE LEUR EFFROI.

La 4ème merveille de la puissance de la résurrection, c’est qu’elle fait des récepteurs de son message des messagers de la bonne nouvelle. Ils annoncent que Jésus nous précède dans ’nos Galilées’’, c’est-à-dire qu’il trace un chemin pour nous devancer dans nos réalités de chaque jours. Et nous en savons le motif : c’est pour nous éblouir encore d’avantage dans la réalisation de nos espérances.

Frères et sœurs, la puissance de la résurrection nous fait passer du pouvoir des lois de l’enferme- ment dans un lieu clos d’où on ne peut sortir à la loi de la grâce qui épanouies parce qu’elle nous affranchit de toute autorité assujettissante et aliénante. Bref, la puissance de la résurrection qui nous fait

passer du sabbat au 1er jour de la semaine constitue donc le prélude à nouvelle création qui commence dès que nous acceptons son message et qui prendre fin au retour du Christ.

Votre pasteur Jean Willy Mbonzemba

188 total views, 1 views today