Crier à l’Eternel

Le mot du Pasteur

Crier à l’Eternel

Cher frères et sœurs,
Dans quel état d’âme se trouve le monde depuis le début du confinement à cause de la pandémie de covid-19 ?

Pour ce qui concerne l’église, nous ne sommes pas dans la psychose mais dans l’attente de la délivrance de l’Éternel. C’est ce qui se profile dans la lecture du Psaume 107.

1 Louez l’Éternel, car il est bon, Car sa miséricorde dure à toujours ! 2 Qu’ainsi disent les rachetés de l’Éternel, Ceux qu’il a délivrés de la main de l’ennemi, 3 Et qu’il a rassemblés de tous les pays, De l’orient et de l’occident, dunordetdelamer!

En fait, l’Église est constituée des rachetés de l’Éternel, de ceux qu’il a délivrés de la main de l’ennemi et qu’il a rassemblés pour lui rendre un culte.

La Bible nous parle d’un passé à rencontrer dans notre présent pour que l’on se rende compte des bontés de l’éternel. Et, s’il est donc vrai que la situation sanitaire qui préoccupe actuellement le monde soit à la fois chaotique et dramatique, il est aussi vrai que Dieu va transformer cette importunité en opportunité.

C’est pourquoi il nous faut bien comprendre l’interpellation du dernier verset de ce Psaume :

v.43 Que celui qui est sage prenne garde à ces choses, Et qu’il soit attentif aux bontés de l’Éternel.

Ces choses pour lesquelles nous devons faire attention et les bontés de l’éternel pour lesquelles nous sommes appelés à être attentifs sont décrites dans 4 situations très particulièrement préoccupantes. Ce que l’Éternel réalise en faveur des fils de l’être humain est toujours de l’ordre de l’extraordinaire et dépasse notre entendement. Ainsi, après chaque épilogue, il y a cet appel à la louange qui se répète comme un refrain à quatre reprises :

v.8 Qu’ils louent l’Éternel pour sa bon- té, Et pour ses merveilles en faveur des fils de l’être humain

Ce qui est encore merveilleux et qu’il nous faut discerner, c’est que chaque appel à la louange, qui profile la rédemption, est précédé d’un appel à la prière qui déclenche la délivrance de l’éternel :

v.6, 13, 19 Dans leur détresse, ils crièrent à l’Éternel, Et il les délivra de leurs angoisses;

Cet appel à la prière résonne comme un refrain dans nos oreilles, au moment où la création toute entière soupire et souffre les douleurs de l’enfantement en attendant, avec un ardent désir, la révélation des fils de Dieu (Romains 8,22).

Notre espoir est assuré à la croix ! Prions pour que notre Dieu nous fasse sortir de cette situation chaotique qui n’a pas encore de solution. Que le Seigneur brise les liens de coronavirus, guérisse les malades et apaise cette tempête!

Jean Willy Mbonzemba, pasteur

 130 total views

Aujourd’hui…

Le mot du Pasteur

Aujourd’hui…

 
page7image59140256

Les textes de la nativité sont toujours une annonce de la Bonne Nouvelle ! Oui, une Bonne Nouvelle pour tout le peuple et particulièrement, une Bonne Nouvelle pour notre ‘’aujourd’hui’’ en ce début de l’année 2020 !

Nous partageons encore le même ‘’aujourd’hui’’ que les bergers si l’on considère que la grande la majorité de la population est composée des personnes lambdas à l’instar de David avant son onction ainsi que ces bergers de Bethléem.

En fait, la conjoncture économique et ses conséquences accroissent encore plus la précarité de la plus grande couche de la population et nous rendent vulnérable à tout point de vue, ‘’aujourd’hui’’ !

La Bonne Nouvelle, de ce texte de Luc, constitue une double conséquence de la manifestation de la gloire de Dieu. La gloire de Dieu apporte la paix à ceux pour qui Dieu apporte sa consolation :

– Une vie sans crainte (= une vie confiante) : L’ange leur dit: ‘’ Soyez sans CRAINTE,…’’
– Une vie de paix (= malgré l’adversité): «Gloire à Dieu au plus haut des cieux et sur la terre PAIX…»

Comment la gloire de Dieu peut-elle impacter une vie et nous apporter paisibilité et assurance apparemment utopique dans ce monde ? La gloire de Dieu se manifeste dans ‘’notre aujourd’hui’’ par la présence du Fils de Dieu au milieu de nous ! Colossiens 1,27 dit : « Il a voulu leur faire connaître quelles sont les richesses et la gloire de ce mystère parmi les païens: Christ au milieu de vous, l’espérance de la gloire! »

Alors, que faut-il faire ? Le texte de Luc nous conduit dans une piste à deux axes :
– Faire de la place à celui qui a trouvé une place dans l’étable pour tous les domaines de notre aujourd’hui (famille, travail, mariage, entreprise,…) : 2,11 “Il vous est né AUJOURD’HUI, dans la ville de David, un Sauveur qui est le Christ Seigneur;”

– Aller au Christ Seigneur après avoir compris le sens de la vie de simplicité à laquelle il nous convie : 2,12 “et voici LE SIGNE qui vous est donné: vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire.”

Le Christ Seigneur est venu relever et réorienter dans son aujourd’hui, celle ou celui qui a perdu sa direction de vie, sa raison de vivre, sa place dans la société. Le sens du salut que le Christ Seigneur apporte consiste à valoriser ceux qui ont été dépréciés, à redresser ceux que le monde a courbés, à relever ceux qui ont été rabaissés, à réorienter ceux qui sont déroutés,…

Ceux que Dieu agrée, les bien-aimés de Dieu sont tous ceux qui ont fait de la place, pour tous les domaines de leur aujourd’hui, au Christ Seigneur et qui se sont levés pour aller au Christ Seigneur parce qu’ils ont compris le sens de la vie qu’il nous apporte.

Une très bonne année 2020 de bonheur et paix à vous tous et toutes !

Fraternellement,

Pasteur Jean Willy Mbonzemba

 265 total views,  1 views today