Plus que vainqueurs (11)

Par Corine et Michel ALLARD

Comment est appelé Jésus dans Esaïe 53 ? Il est appelé le Serviteur, et lors de son dernier repas Il s’est mis au service des autres ! Et dans Jean il est dit que le Fils de l’homme est venu non pas pour être servi mais pour servir. Donc la motivation du serviteur est de pourvoir aux besoins physiques des membres de l’église locale. Il veut s’assurer que les autres ont bien leur nécessaire.

Le troisième don de motivation est le don de l’enseignement. Il aime clarifier, valider et informer, sa motivation est de s’assurer que les faits sont véridiques et précis afin que les décisions sur lesquelles elles sont basées soient aussi justes. C’est important d’avoir des enseignants et Jésus a enseigné le peuple de Dieu en utilisant toujours un langage que les gens pouvaient comprendre. Jésus a beaucoup parlé en paraboles, et si vous remarquez, la majorité de ces paraboles se rapportaient au monde du travail. Dieu est concerné par les personnes qui travaillent et Il s’adressait à eux, aux bergers, aux vignerons, aux pêcheurs, aux agriculteurs pour qu’ils comprennent ce qu’Il voulait leur enseigner. Et le don de l’enseignant est d’utiliser un langage pour que les gens comprennent et assimilent l’enseignement. Jésus a dit que « faute de connaissance mon peuple périt », celui qui est bien enseigné devient un chrétien mature qui n’est pas emporté à tout vent de doctrine mais qui devient une colonne dans le temple de Dieu.

On a besoin d’être enseigné et le meilleur enseignant est le Saint-Esprit. C’est pour cela que nos prédica- tions doivent être animées par le Saint-Esprit. Il n’y a pas une prédication où je ne me soumets pas à l’Esprit de Dieu, mais ce n’est pas pour cela que tout ce que je dis est spirituel, car la chair peut encore s’exprimer, c’est pourquoi les gens de Bérée examinaient chaque jour si ce qu’on leur disait était conforme aux Ecritures. Parce que aussi bon enseignant sois-tu, aussi préparé sois-tu, tu restes un homme de chair avec des pensées charnelles et c’est la responsabilité de chaque auditeur de trier, de discerner entre ce qui est charnel et ce qui est spirituel pour ne pas donner foi à n’importe quel esprit.

Par exemple, la décision prise par votre dénomination quant au ministère des pasteurs homosexuels n’a pas été une décision spirituelle mais charnelle pour plaire à un électorat, aujourd’hui combien de déci- sions sont prises, combien de messages nous sont envoyés pour satisfaire des passions. Le véritable enseignant s’assure que ce qu’il dit est conforme aux Ecritures dans le but que l’auditoire puisse grandir spirituellement à la stature parfaite de Jésus-Christ. Amen !

Le quatrième don de motivation est l’exhortateur. Lui va stimuler la foi et promouvoir la croyance. Sa motivation est de voir croitre les chrétiens dans la foi , dans la maturité afin que les non-croyants soient attirés vers eux par leur vie exemplaire à l’image du caractère de Jésus-Christ. Un exhortateur, c’est ce que je suis et qui m’a permis de devenir un évangéliste. Je suis plus exhortateur qu’enseignant même si je le fais aussi mais c’est toujours dans le but d’exhorter, d’encourager, d’amener plus loin, tandis que celui a un don de prophète, révélera le péché. Et l’enseignant lui t’amènera à progresser par une nourriture spirituelle. L’exhortateur lui les amènera plus loin. Parfois les évangélistes sont des exhortateurs. Moi je l’ai découvert dans une formation comme celle de ce midi et je prie que plusieurs d’entre vous puissent découvrir leur don pour le mettre au service des autres.

Le cinquième don est le don de libéralité, le donneur. Sa motivation est de faire de bons investissements afin de faire progresser le travail de Dieu. Il est très alaise quant à la façon dont les fonds sont utilisés. Afin d’avoir le plus de fonds possibles, il est très prudent avec les dépenses personnelles. Les donneurs ne disposant pas de fortune personnelle sont motivés à trouver des sources où les fonds peuvent être obtenus. Ceux qui ont ce don de libéralité, donnent facilement de ce qu’ils ont.

(Suite au prochain numéro)

 

513 total views, 1 views today