Plus que vainqueurs (14)

Par Corine et Michel ALLARD

Imaginez une église où il n’y a que des prophètes, il ne voudra pas rentrer de l’hôpital. Ou s’il n’y a que des serviteurs, un aspect important sera oublié… Parler de Dieu à Jean ne servira à rien si on ne l’aide pas pour son ménage ou pour manger…

Si on est en train d’évangéliser quelqu’un qui a faim, commençons par le nourrir. Mais n’importe qui peut le faire, ce n’est pas nécessairement un don d’opération. Nous parlons maintenant des dons d’opérations que nous avons chacun, et cela au sein de l’assemblée des fidèles, nous ne parlons pas du Bon Samaritain. Lui il a tout fait, il a emmené la victime à l’auberge, en a pris soin et même payé pour qu’on continue à en prendre soin… Mais ce n’est pas de ce contexte-là qu’on parle. Ici nous voulons nous mettre dans le contexte où se poser la question : qu’est- ce que tu ferais en premier pour Jean ? Bien sûr il ne faut pas accuser la personne, et le prophète ne l’accuse pas, mais il cherche la raison spirituelle cachée dans sa situation car Dieu dit « Je ne veux pas que le pécheur périsse mais qu’il revienne de sa mauvaise voie ». Quelqu’un qui parle de la part de Dieu, ce ne sera jamais pour casser quelqu’un ! Le seul cas dans toute la Bible où Jésus a été accusé c’est par les religieux. La femme adultère n’a jamais été accusée ni condamnée par Jésus, mais il a dit les choses dans la vérité. Quand un prophète sort une prophétie qui condamnent, ce n’est pas de Dieu car Il veut toujours exhorter, pour relever, c’est un Dieu de compassion et de miséricorde qui veut considérer que tu changes de voie. Le but est de dénoncer le péché, et c’est là que l’on reconnaît les prophètes qui sont de Dieu, c’est que quand le péché est dénoncé, c’est dans le but de relever et de dire connais-tu la grâce de Dieu qui est fidèle et juste, ce ne sera jamais de te laisser dans ton état de péché. Nous cherchons à connaître notre don principal celui qui nous pousse à agir en premier, mais cela n’empêche pas aussi d’exercer les autres dons. Et même en exerçant d’autres dons, ce sera toujours avec la pensée d’exercer notre don principal. Toutefois, nous parlons des dons dans l’assemblée, d’un regroupement des dons, d’une famille. La Bible dit que quand un membre souffre, c’est tout le corps qui souffre.

Donc on doit être prêt. Qui a dit « suis-je le gardien de mon frère ? Oui bien sûr car nous avons une responsabilité les uns envers les autres, et le don que l’on a nous devons l’exercer envers les autres. C’est cela qui est extraordinaire avec Dieu, c’est le même esprit qui opère, ce n’est parce que toi tu as le don de compassion, que l’autre a celui de serviteur que tu as plus de Saint-Esprit que l’autre. Chaque don vient du Saint-Esprit et chaque don est exercé par le Saint-Esprit pour l’unité du Corps de Christ. Imaginons une situation telle que celle de notre ami Jean, et que les 7 dons sont en opération, Jean, tout ce qu’il a à faire c’est de guérir ! Et si effectivement derrière il y a un péché caché, il y a quelqu’un qui s’est chargé de l’amener dans cette dimension –là de la recherche. Il y un autre qui a tout coordonné les différents dons, après cela, Jean doit simplement s’occuper de guérir. Il n’a plus à se préoccuper de qui va nourrir, le chat, ni de son assurance hospitalisation, etc. Là notre malade a tous les soins dont il a besoin pour une guérison rapide et permanente, si il y a un péché caché derrière.

Prier pour quelqu’un n’est pas un don d’opération, nous sommes tous appelés à prier les uns pour les autres. Notre première tâche est de se demander quels sont ses besoins. C’est pour cela qu’il est important de savoir quel est notre don spirituel. Dans tous les métiers que j’ai exercés avant d’entrer dans le ministère, j’ai découvert qu’il n’y a jamais de mauvaise personne, mais il y a des tas de personnes au mauvais endroit.

Des gens qui sont en train de faire des choses auxquelles elles ne sont pas appelées, et qui ne le font pas dans le bon esprit, parce qu’elles n’en ont pas envie et le font en maugréant alors que la Bible dit
en Colossiens 3 :23 « Tout ce que vous faites, faites-le par amour comme pour le Seigneur ».
Mais beaucoup de gens parce qu’ils ne connaissent pas leur don et qui ne comprennent pas quels sont les autres dons et comment ils opèrent, c’est là que cela commence à créer des conflits.

(Suite au prochain numéro)

 

537 total views, 1 views today