La rentrée, notre Canaan…

C’est parti ! On y est, c’est la rentrée.

Après un temps d’arrêt et de repos, nos activités reprennent. C’est comme un temps de renouveau, même si ce n’est pas le printemps et que nous allons plutôt vers l’automne.

Pour beaucoup d’entre nous, que nous soyons étudiant ou dans la vie active comme chacun dans sa vie quotidienne, la rentrée, c’est comme partir vers l’inconnu, une sorte de nouveau commencement. c’est aussi un temps de découverte, de changement avec de nouveaux objectifs, de nouvelles choses à apprendre, de nouvelles tâches à accomplir, etc…

Dans l’église aussi c’est aussi un moment où les activités reprennent. C’est un temps de redécouverte de la Bible où nous pouvons nous remettre en question, et soumettre à Dieu nos espoirs et nos angoisses quant à l’avenir et à ses objectifs.

Mais nous sommes enfants du Seigneur et Il ne nous laissera pas affronter seuls les difficultés et les problèmes à venir. Deutéronome 31:6 nous dit :

« Fortifiez-vous et ayez du courage ! Ne craignez point et ne soyez point effrayés devant eux ; car l’Eternel, ton Dieu, marchera lui-même avec toi, il ne te délaissera point, il ne t’abandonnera point. »

Ce texte s’inscrit dans l’histoire au moment de l’entrée du peuple d’Israël dans le pays de Canaan.

Moïse, leur guide jusqu’alors, vient juste de leur annoncer qu’ils devront y aller sans lui mais dirigés par Josué. C’est comme nous quand nous entrons dans une nouvelle année scolaire ou dans un nouvel emploi. Nous avons des craintes face à l’inconnu. Mais le Seigneur nous assure de ses promesses.

Reconnaissons que devant l’épreuve nous avons souvent tendance à « négativer » en voyant le mauvais côté de la chose, mais Dieu nous invite à « positiver ». En effet, une fois que nous serons entrés dans notre Canaan, notre nouvelle école, notre nouvel emploi, nos nouvelles tâches, nous verrons aussi de nouveaux espoirs, nous apprendrons de nouvelles choses qui nous feront progresser. C’est cela que le peuple d’Israël devait découvrir une fois entré dans le pays de Canaan : de nouvelles villes, des champs de vignes, des fruits, de l’eau pure, etc… Mais pour cela il leur aura fallu 40 ans car la majorité du peuple n’avait pas cru dans les promesses de Dieu.

En effet, 40 ans plus tôt, lorsque Caleb et Josué étaient rentrés de leur incursion en territoire ennemi (Canaan), ils étaient les deux seuls à voir le côté positif de ce pays à conquérir. Leurs autres compagnons ne voyaient que le côté négatif. Voici ce qu’ils disaient en Nombres 13 :26-27

« Nous sommes allés dans le pays où tu nous as envoyés. C’est vraiment un pays où coulent le lait et le miel, et en voici les fruits. Mais le peuple qui habite ce pays est puissant, les villes sont fortifiées, très grandes. Nous y avons vu des (géants) descendants d’Anak. »

Voilà comment nous voyons souvent les choses, par le mauvais côté de la lorgnette, nous minimisons la puissance et la compassion de notre Dieu. A cause de cela le peuple d’Israël a dû errer pendant 40 ans dans le désert avant d’entrer en Canaan !

Non frères et sœurs, Soyons plutôt comme Josué et Caleb qui en regardant par le bon bout de la lorgnette voyaient le bon côté des choses, ils voyaient l’amour de Dieu pour son peuple, la puis- sance de l’Eternel et le pays riche qui leur était offert.

Sommes-nous prêts à entrer sans attendre dans ce nouveau temps avec l’aide de l’Eternel ?

Frères et sœurs, ce temps de rentrée nous est offert par Dieu comme notre « Canaan » à conquérir. N’ayons pas peur des nouveaux défis, des combats, ne négligeons pas d’apprendre à nous confier en Dieu, car c’est Lui qui marche devant nous, son peuple, et qui nous mène dans notre avenir. Nous ne pourrons jamais remonter le temps, la seule possibilité pour nous est d’aller de l’avant en affrontant l’avenir avec confiance dans le Seigneur.

Alors, pourquoi craindre encore ? Si Dieu est avec nous, qui sera contre nous ? Regardez, le peuple d’Israël est finalement entré dans le pays de Canaan, pays qui lui était promis par Dieu. Et on sait les hauts faits qu’ils y ont réalisés avec la puissance de Dieu comme à Jéricho où les murs de la ville sont tombés livrant passage au peuple d’Israël pour conquérir la ville. En Josué 6:20 on lit :

«Le peuple poussa des cris, et les sacrificateurs sonnèrent des trompettes. Lorsque le peuple entendit le son de la trompette, il poussa de grands cris, et la muraille s’écrou- la ; le peuple monta dans la ville, chacun devant soi. Ils s’emparèrent de la ville,»

Frères et sœurs, ces murs sont comme nos peurs et nos angoisses, quand L’Eternel entend nos prières et nos louanges, ce sont ces mêmes murs qui s’écroulent ! Voilà pourquoi pour nous aussi la rentrée est bien un temps de renouveau. Entrons dans notre « Canaan » avec la foi, la confiance dans le Seigneur, relevons les nouveaux défis qui nous sont proposés et les murs tomberont. Jésus Lui- même nous a dit en Jean 16:33 :

« Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde. »

Le Seigneur Lui même nous aidera à affronter ces « murailles » et à les vaincre.

Voyons cette rentrée comme la conquête de notre Canaan !

Que la force, la joie et la paix du Seigneur soient avec vous !

Votre frère Joël Misen

227 total views, 2 views today